Théâtre : Points de non-retour [Quais de Seine]
Théâtre

Points de non-retour [Quais de Seine]

Alexandra Badea - artiste associée

Le décor définit deux espaces où vont se jouer les deux moments de l’histoire qui nous est racontée, le présent et le passé. De très belles images pour un texte dense sur un amour empoisonné par l’histoire.

Ce spectacle d’Alexandra Badea, nouvelle artiste associée au Théâtre du Beauvaisis, s’inscrit dans une trilogie, Points de non-retour, où elle questionne la manière dont l’Histoire imprègne les individus dans leur intimité et détermine leur existence. À l’origine de cette démarche, la demande qui est faite à celles et ceux qui accèdent à la nationalité française d’assumer les pages glorieuses et les parts d’ombre de l’Histoire de France. Or les parts d’ombre, comme tout ce qui reste caché et non-dit, empoisonnent sournoisement et pourrissent la vie, même des générations après. Alexandra Badea, d’origine roumaine et devenue française, s’attaque à ces parts d’ombre, dont elle constate que, de génération en génération, elles déterminent la vie des individus. En l’occurrence, la pièce met en scène une douleur héritée d’une situation remontant à la répression, dont ont été victimes les Algériens vivant en France dans les années 60, au moment de la guerre d’Algérie, à partir d’une histoire d’amour impossible entre une femme pied-noir et un homme algérien. Sur cette trame qui emprunte aux codes du mélodrame, les quatre interprètes principaux rejouent dans un aller-retour entre présent et passé la quête d’être soi.


Texte et mise en scène Alexandra Badea
Avec Amine Adjina, Madalina Constantin, Kader, Lassina Touré, Sophie Verbeeck
Voix Corentin Koskas, Patrick Azam
Scénographie, Costumes Velica Panduru
Lumière Sébastien Lemarchand
Assisté de Marco Benigno
Création sonore Rémi Billardon
Dramaturgie Charlotte Farcet
Collaboration artistique Amélie Vignals
Assistée de Mélanie Nonnotte
Régie générale Antoine Seigneur-Guérini
Construction du décor Ioan Moldovan, Atelier Tukuma Works


©Christophe Raynaud de Lage. Production Hédéra Hélix. Coproductions La Colline - Théâtre national, Festival d’Avignon, La Comédie de Béthune - CDN, Scènes du Jura - scène nationale, Scène nationale d’Aubusson, Théâtre du Beauvaisis - scène nationale. Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France, de la Région Hauts-de-France et de la SPEDIDAM. L’Arche est éditeur et agent théâtral des textes d’Alexandra Badea. Alexandra Badea est artiste assiociée du Théâtre du Beauvaisis - scène nationale.

 

Presse

C’est simple, beau et triste. Alexandra Badea fait œuvre d’utilité publique et de fiévreuse émotion théâtrale.  Télérama

On se laisse prendre par la représentation. Rigueur et simplicité, acteurs engagés d’une manière franche, rythme soutenu : il n’y a pas de scories. Le Monde

Horaires et lieux

10/02/2021 19H30 Théâtre du Beauvaisis  
11/02/2021 20H30 Théâtre du Beauvaisis  

Tarifs

durée 1h50
tarif général


Bord de scène à l'issue de la représentation du mardi 10 février

Photos et Vidéos

Abonnez vous à notre Newsletter

Recevez les nouvelles publications par mail.