Théâtre : Phèdre
Théâtre

Phèdre

Jean Racine - Brigitte Jaques-Wajeman

Phèdre est l’une des plus belles tragédies du théâtre, où le désir traverse les femmes et les hommes en mettant à jour leurs passions secrètes, en les conduisant vers les impasses  du manque.

Après avoir longuement exploré le théâtre de Corneille (nous avions présenté Polyeucte durant la saison 16.17), Brigitte Jaques-Wajeman met en scène Phèdre, la plus célèbre,  la plus mystérieuse tragédie de Racine. Phèdre est une pièce apocalyptique, où les êtres sont dévastés par la puissance irrépressible de l’amour, qui les jette les uns vers les autres, au-delà de toutes les règles qui régissent la possibilité des relations sociales et familiales. L’amour est cette puissance  des dieux, que les êtres humains ne peuvent supporter, si ce n’est au péril de leur vie, de leur équilibre mental et affectif. Phèdre aime Hippolyte, le fils de Thésée, son mari, grand pourfendeur de monstres (la mise à mort du Minotaure, c’est lui). Amour interdit, impossible, qui la consume et qu’Hippolyte rejette avec horreur lorsqu’elle le lui avoue. Cet aveu déclenche le déchainement des passions : quiproquos, malentendus, jalousies. Le poison est versé, il va emporter tous les protagonistes de la pièce. Phèdre décrit au plus près ce paradoxe insondable : comment l’amour, force d’attraction, promesse de tous les bonheurs, peut aussi écarteler les êtres et les conduire au bord de précipices où ils s’engloutissent.


D'après Racine
Mise en scène Brigitte Jaques-Wajeman 
Avec  Pascal Bekkar, Pauline Bolcato, Raphaèle Bouchard, Sophie Daull, Lucie Digout, Kenza Lagnaoui, Timothée Lepeltier, Bertrand Pazos
Dramaturgie François Regnault, Clément Camar-Mercier
Assitant à la mise en scène Pascal Bekkar
Scénographie Grégoire Faucheux
Costumes Pascale Robin
Lumière Nicolas Faucheux
Maquillages, coiffures Catherine Saint-Sever
Accessoires Franck Lagaroje


©Gianni Giardinelli et Clément Camar-Mercier. Coproductions Théâtre de la Ville - Paris, Compagnie Pandora, Théâtre de Fontainebleau.

Presse

L’amour chez Racine brûle et torture. Il est exprimé ici avec violence par des acteurs magnifiques. Télérama

Une Phèdre d’une intensité presque sauvage, replongeant la pièce classique dans la rugosité du théâtre antique. Les Echos

Une Phèdre petite fille du Soleil dans une mise en scène lumineuse et puissante. Le Figaro

Horaires et lieux

17/02/2021 19H30 Théâtre du Beauvaisis  
18/02/2021 20H30 Théâtre du Beauvaisis  

Tarifs

tarif général
durée 2h


Bord de scène à l’issue de la représentation du mercredi 17 février
Rencontre philo lundi 8 février au Nota Bene


[REPORT DE LA SAISON 19.20]

INFO PRATIQUE
Téléchargez le dossier pédagogique du spectacle - dossier réalisé par la Cie Pandora, en partenariat avec Le Théâtre de la Ville

Photos et Vidéos

Abonnez vous à notre Newsletter

Recevez les nouvelles publications par mail.